Revue de presse

Le cours d'histoire obligatoire au cégep en voie de débuter

Article de Simon Dessureault dans le 24h, 17 avril 2014.

Le projet d’intégration d’un cours d’histoire du Québec à la formation générale commune dans les cégeps avance malgré les réticences syndicales et le changement de gouvernement.

En février dernier, le ministère de l’Enseignement supérieur du Parti québécois (PQ) a déposé un avis au régime des études collégiales pour que ce cours commence dès l’automne prochain.

«Le projet final sera déposé au printemps même si on nage entre deux eaux avec le changement de gouvernement», a confirmé Pascal Ouellet, porte-parole du ministère de l’Enseignement supérieur du Québec.

[…]

Lire la suite…

Gouvernement libéral à Québec: vives inquiétudes dans le milieu de l’éducation

Article de Lisa-Marie Gervais dans Le Devoir, 15 avril 2014.

Exit le cours d’histoire au collégial ? Suspension des rapports des chantiers découlant du sommet sur l’enseignement supérieur ? Fin du moratoire sur l’anglais intensif en 6e année ? L’arrivée des libéraux, après une courte parenthèse péquiste somme toute proactive, promet de bouleverser encore une fois le réseau de l’éducation. Sans vouloir faire nécessairement table rase, le gouvernement de Philippe Couillard souhaitera certainement s’imposer dans certains dossiers, d’ailleurs urgents en cette fin d’année scolaire. Et les attentes du milieu sont nombreuses. Lire la suite »

Le PLQ invité à repousser l’introduction d’un cours d’histoire au cégep

Article de La Presse canadienne (via Le Devoir), 12 avril 2014.

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) invite les libéraux à appuyer sur les freins en retardant l’intégration d’un cours obligatoire d’histoire du Québec à la formation générale commune offerte dans les cégeps.

Lorsqu’ils formaient le gouvernement, les péquistes avaient manifesté le désir que cet ajout soit fait dès l’automne prochain.

Or, selon la présidente de la FNEEQ-CSN, Caroline Senneville, il serait «prématuré de bouleverser l’enseignement collégial» aussi rapidement.

Mme Senneville affirme que ce changement n’est pas urgent d’un point de vue pédagogique. En conséquence, ce ne serait pas «gravissime» si tous les intervenants prenaient le temps d’y réfléchir.

[…] Lire la suite »

La Fédération des cégeps met un frein au nouveau cours d'histoire

Article d’Annie Mathieu dans La Presse, 11 avril 2014.

(Québec) Le nouveau cours d’histoire au collégial a du plomb dans l’aile. Après avoir consulté ses membres, la Fédération des cégeps a remis un avis défavorable au projet cher au Parti québécois et à son ex-ministre de l’Enseignement supérieur, Pierre Duchesne. En plus de mettre en question sa pertinence, elle considère qu’un examen complet de la formation générale doit être réalisé avant de procéder à des changements.

L’élu défait au scrutin de lundi jugeait que les cégépiens connaissaient mal l’histoire de la province. Afin de rapidement pallier leurs carences, M. Duchesne avait annoncé l’ajout, d’ici septembre 2014, d’un nouveau cours d’histoire dans la formation générale collégiale en remplacement d’un cours complémentaire.

[…] Lire la suite »